Tables rondes

#Table ronde / La Méditerranée, berceau des aventures

Vendredi 19 avril : 10h30 à 12h30 > Salle des tables rondes du Palais

Avec Salim Bachi, Zakya Daoud, Driss Ksikes et Ali Benmakhlouf – Modération : Christophe Guibert

La Méditerranée fascine. Les mythes fondateurs y sont apparus, les trois credo abrahamiques y sont nés, la poésie lyrique y a vu le jour, les philosophes et les penseurs y ont nourri notre pensée… Les grands voyageurs l’ont traversée d’Est en Ouest. La Méditerranée déroule une histoire de l’imaginaire qui nous aide à mieux comprendre le caractère hétéroclite de notre propre culture. Cette Mare nostrum si empreinte d’échanges et de cultures, de génie et de folie, de création et de chaos, faut-il la démythifier ou la remythifier ?

#Table ronde / De l’aventure vécue à l’aventure racontée

Vendredi 19 avril : 14h30 à 16h30 > Salle des tables rondes du Palais

Avec Patrice Franceschi, Zineb Soulaimani, Frédéric Lecloux et Torsten Schäfer – Modération : Abdeslam Kadiri

Les récits de voyage se renouvellent en permanence. De Jack London à Ryszard Kapuscinski en passant par Sylvain Tesson, les écrivains voyageurs n’ont cessé de sillonner le monde et d’en prendre le pouls. Ces récits racontent l’aventure et le monde. Ils transmettent émotions et suspense, décrivent grands paysages et portraits singuliers, au moyen de plusieurs genres : des récits bien sûr, mais aussi de la photographie, de la poésie voire des créations sonores… Le voyageur devient ainsi un héros aux yeux du lecteur. Mais c’est aussi, en creux, le portrait du narrateur en tant que voyageur qui se dessine, un voyageur moderne qui considère le voyage comme le moyen de l’accomplissement de soi.

#Table ronde / L’au-delà de la frontière

Vendredi 19 avril : 17h00 à 19h00 > Salle des tables rondes du Palais

Avec Habib Tengour, Salim Bachi et Mohamed Nedali – Modération : Khalid Zekri

Au XXe siècle, le nombre d’Etats a triplé. Alors que jamais le monde n’a semblé plus ouvert, accessible, proche grâce au développement conjugué des moyens de communication et des réseaux sociaux, on voit paradoxalement se hérisser nombre de frontières de par le monde. Etats-Unis-Mexique, Israël-Palestine, Inde-Pakistan… les frontières modèlent la géographie. Elles appellent à la fermeture et à la séparation. Comment deux nations, à l’instar du couple Maroc-Algérie, peuvent-elles dépasser ces questions territoriales pour œuvrer vers un bien commun : l’élévation des peuples, la circulation d’idées, de biens et de marchandises. Ce qui les rassemble est bien plus précieux que ce qui les oppose.

#Table ronde / L’aventure psychique : une traversée de l’inconscient

Samedi 20 avril : 10h30 à 12h30 > Salle des tables rondes du Palais

Avec Jalil Bennani, Roland Gori et Hélène Frappat – Modération : Dominique Sigaud

Révélant le fonctionnement psychique, la psychanalyse a également révolutionné la pensée contemporaine. Depuis elle sert de support aux travaux dans toutes les matières des sciences humaines et sociales. Littérature et psychanalyse sont également intimement liées : Freud disait de la littérature qu’elle « évoque non seulement les grands problèmes de la connaissance, mais pose les vraies énigmes de la vie, tous les conflits de sentiments et d’impulsions ; (…) renforce la prise de conscience de notre perplexité en face du mystère qui enveloppe toute chose ». En sondant les profondeurs du psychisme, la psychanalyse est surtout une immense invitation au voyage dans notre monde intérieur

#Table ronde / Identités multiples : l’aventure d’une littérature du décentrement

Samedi 20 avril : 14h30 à 16h30 > Salle des tables rondes du Palais

Avec Gauz, Nicole Lapierre, Khalid Zekri et Nicolas Fargues – Modération : Maï-Do Hamisultane

Penser l’ailleurs est un voyage passionnant et inattendu qu’ont choisi d’emprunter des intellectuels et romanciers. Un voyage sortant des sentiers battus, enjambant les barrières sociales, repoussant les frontières, pour voir et découvrir l’Autre dans sa beauté et sa complexité. Qu’elle soit sous forme d’essais, de romans, cette littérature « décentrée », où le je est un autre, où les identités sont multiples et fugitives, est une formidable stimulation de la pensée.

#Table ronde / L’aventure forcée : entre ultralibéralisme et crises migratoires

Samedi 20 avril : 17h00 à 19h00 > Salle des tables rondes du Palais

Avec Marianne Rubinstein, Mehdi Alioua, Slimane Zeghidour et Jalil Bennani – Modération : Abdellah Tourabi

Le libéralisme économique prône la défense de l’économie de marché, garante de liberté individuelle et d’efficacité collective. Aujourd’hui, atteint de plein fouet par la crise financière, il est fortement critiqué. Les ravages et les dommages de cette aventure forcée sont surtout sociaux. Les victimes sont les salariés, employés et ouvriers, dans les pays les plus pauvres. Mais aussi les migrants dont la crise est politique, humanitaire et de valeurs. Comment subsister dans un tel environnement ? Quelle économie de survie adopter ?

#Table ronde / Tours et détours de l’édition

Dimanche 21 avril : 10h30 à 12h30 > Salle des tables rondes du Palais 

Avec Benoît Virot, Abdelkader Retnani, Fréderic Boyer et Kenza Sefrioui – Modération : Simon-Pierre Hamelin

Le métier d’éditeur est plus que jamais dans la tourmente. Comment les éditeurs résistent-ils face à la mutation technologique et à la désaffection des lecteurs ? Que veut-dire encore éditer aujourd’hui ? Faut-il suivre les lois du marché et les modes ? La survie se résume-t-elle à s’adapter ou mourir ? Ou bien existent-ils encore des voies inexplorées, une manière de réinventer son métier. Quels sont les lecteurs de demain ?

#Table ronde / L’aventure de l’écriture au féminin

Dimanche 21 avril : 14h30 à 16h30 > Salle des tables rondes du Palais

Avec Ghizlane Benjelloun, Maï-Do Hamisultane, Dominique Sigaud – Modération : Nadia Paquereau

L’écriture au féminin ou féminine marque le paysage littéraire depuis les années 1970. Incarnation d’un souffle littéraire nouveau, les écrivaines ont multiplié les prises de parole, et occupé autant l’espace public que la sphère intime. Elles proposent des textes, revendicateurs, radicaux, lyriques, sensibles. Réinventant la littérature. Existe-t-il une écriture du féminin, voire au féminin ? Y a-t-il des voix particulières ? Freud disait de la femme adulte qu’elle était « encore un territoire noir pour la psychologie ». Dans cette table ronde, nous irons à la découverte de ce « dark continent », d’un point de vue littéraire.